Si vous avez des difficultés à lire cet e-mail, cliquez ici.
Chère lectrice, cher lecteur,


Si vous parlez d’investissement immobilier autour de vous, il y aura forcément quelqu’un pour vous dire quelque chose du style :

« Tu es fou, les prix sont trop élevés, moi j’attends que la bulle éclate ».

Ce qui est assez drôle, c’est qu’il y a 20 ans, cette personne aurait dit la même chose.

Il y a des gens qui passent leur vie à attendre que la bulle éclate.

Et pendant ce temps-là, d’autres construisent des empires.

Plusieurs choses à dire à ce sujet.


1 / L’immobilier n’est pas si cher que cela en France.

Je veux dire que, si on compare le prix d’un appartement au salaire moyen d’un français, il y a certes des pays dans lesquels c’est mieux, mais aussi d’autres dans lesquels c’est bien pire !

Dans certains pays, on fait des prêts sur 50 ans tellement le rapport salaire / prix du bien est délirant.

Il y a des pays dans lesquels on met des barrières à l’achat pour éviter que les prix ne s’envolent encore plus !

En France, il y a certes des inconvénients, des lois complétement aberrantes, mais au moins on peut acheter sans apport.


2 / Même si l’immobilier baisse, ce n’est pas très grave.

Bien sûr, en tant qu’investisseur, on ne le souhaite pas. Mais si vous achetez un bien à 200 000 euros avec un crédit sur 20 ans. Et qu’un crack immobilier provoque une baisse des prix de 50 % ! (ce qui serait quand même du jamais vu).

Au bout de 20 ans, vous revendrez votre bien 100 000 euros au lieu de 200 000.

Mais comme vous ne devrez plus rien à la banque car le crédit aura été remboursé pendant 20 ans par les loyers versés par les locataires….

Eh bien vous empocherez 100 000 euros.

Et votre ami, qui a préféré ne rien faire plutôt que d’investir, encaissera… zéro. Alors qu’il avait raison sur cette fameuse bulle !

Elle a éclaté, mais c’est vous qui empocherez l’argent.


3 / Les loyers ne s’effondrent pas avec les prix.

Lorsqu’une crise immobilière survient, et que les prix baissent, historiquement, les loyers ne suivent pas le même chemin. Ils peuvent baisser, mais ils ne baissent pas autant.

Ça peut paraitre étonnant, mais c’est logique.

90 % des transactions concernent non pas des investissements immobiliers, mais des résidences principales. Les gens achètent pour se loger.

S’il y a crise, les gens arrêtent d’acheter.

Mais ils doivent bien se loger quelque part !

Par conséquent, ils restent locataires.

Il n’y a donc pas de manque de locataires, donc pas d’effondrement des loyers.

Votre bien peut perdre 50 % de sa valeur, tant que le locataire paie le loyer qui rembourse le crédit, ça ne va pas vous mettre en difficulté.


4 / Personne ne sait s’il y a une bulle ni si elle va éclater

Soyons honnêtes : les plus grands économistes ne sont pas d’accord entre eux. A mon avis, ils n’en savent strictement rien.

Bien malin celui qui peut prévoir les crises.

Quoi qu’il en soit, je préfère investir maintenant, sachant que même si l’immobilier s’effondre de 50 % dans les 20 prochaines années, je gagnerai quand même de l’argent.

Et que s’il augmente de 50 % dans les 20 prochaines années, j’en gagnerai BEAUCOUP !


Vous voulez investir dans la BONNE affaire ?

Vous ne voulez pas passer des soirées et vos week-ends à fouiller les petites annonces ?

Vous ne voulez pas tomber dans les pièges de l’immobilier ?

Alors recevez directement par email les pépites trouvées par les chasseurs immobiliers privés, qui travaillent pour moi et pour certains lecteurs d’Objectif Libre et Indépendant.

Toute la journée, ils fouillent, dans la France entière, à la recherche des meilleures affaires. Et quand ils en trouvent une, ils préviennent immédiatement les abonnés au service « Chasseur Privé », qui n’ont qu’à investir, sereinement.

C’est 100 % satisfait ou remboursé, sans engagement, et ça se passe en cliquant ICI !


A très vite,

Guillaume

Objectif Libre et Indépendant
Vous pensez à des personnes que cette lettre pourrait intéresser ?
N'hésitez pas à la transférer ou à la partager.
Facebook Twitter WhatsApp E-mail

Vous pouvez également consulter notre page Facebook
Pour être sûr de bien recevoir la lettre Objectif Libre et Indépendant sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez recevoir gratuitement notre lettre ? Cliquez ici.
Vous recevez cet email car vous êtes inscrit à la Lettre Objectif Libre et Indépendant . La Lettre Objectif Libre et Indépendant est un service d'information gratuit de OLI Investissements SA.

Rue Mercerie 12, 1003 Lausanne, Suisse
Vous pouvez vous désabonner à tout moment.